Une brève rencontre avec les professionnels du domaine culturel et artistique, comment partager sa passion!

IMG_5364_réduitePhoto: Peggy Davis, Directrice du programme de premier cycle du Département en Histoire de l’art de l’UQAM. Photo: offert par Peggy Davis

Le 4 octobre dernier s’est tenu la première édition de la Journée socio-professionnelle organisée par la revue Ex_situ à la salle Hydro-Québec de l’UQÀM. Cette année, nous nous sommes penchées sur le dossier des travailleurs culturels pour dresser un portrait global du monde professionnel de la culture. Le but de cette journée était de faire connaître aux personnes étudiant en Histoire de l’art ou dans des programmes connexes plusieurs possibilités qui s’offrent à eux en regard d’une carrière dans le milieu culturel. Pour ce faire, nous avons invité huit conférenciers pour qu’ils nous expliquent plus en détail en quoi consiste leur travail. Ceux-ci étaient encouragés à élaborer un discours portant sur leur parcours académique et sur le marché du travail, ainsi qu’à donner aux élèves quelques conseils en ce qui a trait à la vie professionnelle s’articulant autour du domaine artistique.

Les conférences de cette journée étaient très diversifiées, ce qui a permis aux personnes présentes d’avoir une idée plus panoramique des potentialités recelées par le champ des arts. La journée débutait par un discours de Peggy Davis, la directrice du département d’Histoire de l’art de l’UQÀM. Ensuite, nous recevions Hugues Charbonneau, propriétaire et instigateur de la Galerie Hugues Charbonneau, Mélodie Hébert, fondatrice et directrice de Galeries Montréal, puis Andrée-Anne Venne, chargée de projet pour le Musée d’art de Joliette. Le deuxième bloc de conférenciers comprenait Éric Legendre, bibliotechnicien et archiviste pour Artexte, Marie-Ève Charron, professeure en Histoire de l’art à L’UQÀM et critique d’art, ainsi que Marie Fraser, également professeure au même département à l’UQÀM et ancienne conservatrice en chef du Musée d’art contemporain. Enfin, le dernier bloc de la journée était composé de jeunes entrepreneurs, tels que Raphaël Ettore, président et co-fondateur de ARTFOX, une plate-forme pour les arts visuels et médiatiques et Maryse St-Amand, spécialiste en finition et en restauration d’objets, qui travaille à son compte avec la boutique Pigeon Atelier.

pigeon logo petit

Logo: Pigeon Atelier- Crédits: Maryse St-Amand

Ce fut une journée bien remplie et dont la pertinence en a sûrement éclairé plusieurs. L’enseignement dispensé en Histoire de l’art est certes très formateur et important quant à l’envisagement d’une carrière professionnelle dans le milieu culturel, mais il est bien d’avoir également accès à des exemples concrets de professions où peuvent mener l’entreprise de telles études. La tenue de cette journée socio-professionnelle sera certes répétée au courant de l’année 2014, probablement sous une thématique différente, qui demeure à établir. Si vous avez des propositions à nous faire, nous sommes ouverts à les recueillir, peu importe de quel ordre elles sont. Nous espérons donc vous voir en grand nombre lors de la prochaine édition de la Journée socio-professionnelle d’Ex_situ.

 Il faut noter que l’équipe de la revue a l’intention de réorganiser des rencontres avec des travailleurs culturels mais sous le format de mini-conférences.  À surveiller dès le mois de Janvier.

Article écrit par: Sabrina Chamberland-Desjardins– Éditrice pour la revue Ex_situ, la revue étudiante des arts de l’UQAM.- edition@revueexsitu.com

Publicités