Papier14, Foire d’art contemporain

patricia_papier14_acces_article
Patricia Bérubé

Après une année d’organisation, l’Association des galeries d’art contemporain (AGAC) arrive au terme de ses préparatifs et s’apprête à vous accueillir en grand nombre lors de la septième édition de la foire Papier. Cette foire est l’occasion idéale de voir un nombre impressionnant d’œuvres contemporaines sur papier. Ainsi, dans le cadre de cette édition, l’événement Papier érigera, du 25 au 27 avril 2014, son élégant chapiteau blanc au Quartier des spectacles, sur l’Esplanade Clark, afin d’accueillir plus de quarante galeries d’art contemporain, dont certaines des plus importantes au Canada. J’ai eu le plaisir de rencontrer Simone Rochon, responsable des communications à l’AGAC, afin d’obtenir plus d’informations sur cette foire incontournable.

patricia_papier14_artMur

Crédit ARH Photo, Papier13 Galerie Art Mûr

P : Bonjour Simone, il est agréable de te rencontrer aujourd’hui pour discuter de la foire Papier14. Tout d’abord, au bénéfice de nos lecteurs, pourrais-tu m’expliquer comment cette foire a commencé?

S : La première foire Papier a eu lieu au square Westmount et réunissait 17 galeries. Cette première édition de l’événement a attiré 2500 visiteurs, et avec les années, on constate que l’intérêt du public s’est accru, de sorte que nous attendons 12 000 personnes pour cette édition.

P : Quels étaient le concept et les intentions initiales lors de la création de Papier?

S : La mission de l’AGAC consiste, entre autres, à sensibiliser le public à l’art contemporain et à stimuler l’émergence de nouveaux collectionneurs. La foire Papier a été créée dans cette optique : mettre de l’avant le dynamisme et la qualité de nos galeries d’art contemporain qui font déjà un travail de médiation remarquable pour faire la promotion de leurs artistes. Or, comme Papier cherche à démystifier l’art contemporain et à le rendre accessible, l’admission au site sera entièrement gratuite et le catalogue sera gracieusement offert aux visiteurs. En temps normal, les foires de cette ampleur ne sont pas accessibles à tous puisqu’elles exigent de payer un frais pour accéder au site. Ainsi, Papier vise à promouvoir l’accessibilité de l’art contemporain sur papier et à démontrer qu’il est possible de devenir collectionneur, même avec un budget modeste. En effet, les œuvres sur papier, surtout les multiples comme l’estampe et la photo, sont souvent plus abordables, ce qui est un aspect intéressant dans le cas d’une première acquisition. Puis, la foire Papier est aussi un lieu de rencontres, d’échanges et de découvertes : les visiteurs ont un aperçu formidable de ce qui se fait aujourd’hui en art contemporain et ils peuvent rencontrer les galeristes, de même que les artistes généralement.

patricia_papier14_birchContemporary

Crédit ARH Photo, Papier13 Galerie Birch Contemporary

P : En quoi cette septième édition de la foire Papier se démarque-t-elle des éditions précédentes?

S : Pour cette édition, le chapiteau s’installe de nouveau au Quartier des spectacles, mais cette fois, il déménage au coin des rues Sainte-Catherine et Clark. De plus, sa superficie s’agrandit légèrement pour accueillir deux galeries de plus que l’an dernier. Aussi, c’est la première fois que le chapiteau abritera un espace exclusivement réservé aux tables rondes. Lors des éditions précédentes, ces activités avaient habituellement lieu dans l’espace café de la foire. En plus de tout cela, nous sommes heureux d’annoncer que cette année, notre programme éducatif comptera le double de tables rondes et de visites guidées. Nous avons également une nouvelle porte-parole, Karine Vanasse. Enfin, pour la première fois depuis les débuts de la foire, trois galeries de Vancouver[i] seront présentes à l’événement, prouvant par le fait même la notoriété grandissante de Papier14.

P : Comment avez-vous réussi à réunir autant de galeries?

S : Au fil des ans et avec le succès que connaît l’événement, on peut affirmer que Papier est réellement devenu une foire d’envergure pancanadienne. Tranquillement, et avec un nombre croissant de galeries hors du Québec, la foire s’est fait connaître à travers le pays. Néanmoins, si on la compare avec d’autres foires à travers le monde ou avec Art Toronto, Papier reste tout de même une foire intime puisqu’on y retrouve seulement 44 galeries. La plupart des foires d’art contemporain comptent plusieurs dizaines, voire plus d’une centaine de galeries.

P : Vous avez donc une nouvelle porte-parole, Karine Vanasse, qui est une actrice connue au Québec. De quelle manière vous aide-t-elle à promouvoir l’événement?

S : Le rôle de notre porte-parole est très important. Elle permet à l’événement d’avoir une visibilité dans un milieu où on ne parle pas habituellement des arts visuels. Souvent, les gens sont intimidés par l’art contemporain ; ils pensent que c’est compliqué et inaccessible… Karine Vanasse nous aide à aller au-delà de ce stéréotype en interpellant le grand public grâce à son rôle de personnalité publique. En plus, cette collaboration est particulièrement intéressante puisque l’actrice a elle-même fait une première acquisition à Papier il y a 2 ans!

P : Quel est votre public cible?

S : Notre public est à la fois très large et très spécialisé puisque Papier se veut un lieu de rencontres et d’échanges, à la fois pour le grand public et pour les professionnels du milieu. Ainsi, la foire attire un public constitué, entre autres, d’amateurs d’art et d’étudiants, en plus d’intéresser des consultants et des collectionneurs.

P : Est-ce que la foire regroupe uniquement le travail d’artistes établis?

S : Papier regroupe le travail d’artistes établis, cela va de soi, mais on y retrouve également des artistes émergents. Ces derniers sont majoritairement canadiens, bien qu’on présente aussi le travail de quelques artistes internationaux. Dans l’ensemble, l’événement exposera les œuvres de plus de 400 artistes dans le cadre de sa septième édition.

P : Pour de jeunes artistes, quel est l’impact de participer à une foire comme celle-ci?

S : C’est sûr que Papier constitue une vitrine importante pour ces artistes, compte tenu du nombre de visiteurs et de la quantité importante de professionnels du milieu prenant part à l’événement. En fait, on peut dire que la foire représente un accélérateur pour leur carrière.

patricia_papier14_JoyceYahouda

Crédit ARH Photo, Papier13 Galerie Joyce Yahouda

P : Comment choisissez-vous les artistes exposants?

S : Les galeries s’inscrivent et un comité composé de pairs du milieu sélectionne les galeries exposantes. Puis, les galeries choisissent de présenter le travail des artistes qu’elles représentent. Certains galeristes privilégient un accrochage de type « salon » comprenant les œuvres de plusieurs artistes, alors que d’autres choisissent d’en exposer un seul. Par le passé, des œuvres ont même été réalisées in situ dans les kiosques lors de performances.

Le billet VIP : est-ce pour vous?

Vous désirez avoir accès à des visites guidées exclusives, en plus de prendre part à une prestigieuse soirée cocktail lors de la soirée d’ouverture de l’événement? Jusqu’au 23 avril, vous pouvez acheter votre billet en ligne via le site d’Eventbrite à l’adresse suivante :

www.papier14vip.eventbrite.ca

Coût : 135 $ (incluant un reçu aux fins d’impôt de 100 $).

Papier 14
25– 27 avril 2014
Jeudi 24 avril : Soirée d’ouverture-bénéfice VIP
À l’angle des rues Sainte-Catherine Ouest et Clark
Métro Saint-Laurent
Jeudi : 18h – 21h, vendredi : 12h – 21h, samedi : 11h – 19h, dimanche : 11h – 18h


[i]Trench Contemporary, Republic Gallery et Jennifer Kostuik Gallery

Publicités