La Foire et AKA : FJ/Volume doux

Par Charline P.William

chaussure_cpw

chachacha_cpw

secretaire

L’exposition Aka : FJ/Volume doux de Pascal Gingras, présentée dans la première salle du centre Clark, offrait une série de propositions dont le traitement de la matière surprend. La pratique sculpturale de Gingras emprunte aux codes du dessin et de la peinture par l’omniprésence de la ligne et par l’importance de la matérialité. Pascal Gingras est titulaire d’une maîtrise de l’Universität der Künste à Berlin. L’exposition s’inscrit dans la continuité de La Joconde, présentée à l’Oeil de poisson en 2011.

La plupart des sculptures sont composées de formes de polyuréthane expansé, de plâtre et d’une structure de métal. À cause de la tension qu’ils évoquent entre le mou et le dur, le lisse et le texturé, les matériaux industriels deviennent autres. Ils finissent par rappeler le squelette et la chair, leur aspect monstrueux et leurs couleurs vives leur donne un côté enfantin. Elles sont très vivantes. Une sculpture pique la curiosité: très linéaire, son intérieur de plâtre ressort à certaines extrémités. Les éléments qui la composent sont recouverts d’une matière en empâtement d’un beige rosé au fini brillant, presque visqueux. Ils reposent sur une construction de métal. On sent un certain anthropomorphisme, mais le socle de bois ramène la sculpture dans un univers strictement plastique. Une autre pièce suscite un intérêt particulier : constituée d’un amas de serpentins de polyuréthane moulé entre autres par un papier bulle, sa structure de métal interne est plus discrète. La complexité chromatique et la variété des textures sont remarquables.

diva

onto

Dans la deuxième salle, le visiteur est plongé dans l’univers de Julie Lequin. Les costumes, accessoires et décors utilisés par l’artiste dans ses vidéos, tous fabriqués de sa main, sont exposés dans l’espace. Lequin amène le public dans ses anecdotes personnelles reliées à la recherche d’emploi en tant que diplômée en arts visuels, caricaturant des situations vécues afin d’en démontrer le ridicule; des professeurs exécrables se moquent d’elle lors d’une entrevue pour enseigner les arts dans un cégep de région, la secrétaire du cégep en question lui téléphone pour lui remettre sur le nez l’échec de son test de français lors de l’entrevue, une diva de l’art contemporain lui exige dans le cadre de ses fonctions d’assistante de studio de laver sa salle de bain, de réorganiser sa collection de chaussures, de la conduire dans une voiture dont le plafond ne devra pas être trop bas pour ne pas abîmer sa coiffure… De façon ludique, Lequin met le doigt sur les difficultés rencontrées par les artistes en début de carrière tout en soulevant l’abus de certains acteurs du milieu de l’art.

Pascal Gingras – AKA Fj/Volume doux / Julie Lequin – La foire
Centre Clark
5455, av. de Gaspé
Métro Laurier
Mardi-samedi : 12h-17h
http://www.clarkplaza.org

Publicités