Perles et paillettes au MCTQ

Par Catherine Lafranchise

Le Musée du costume et du textile du Québec (MCTQ) innove une fois de plus avec son exposition CHIC & CHOC présentée jusqu’au 18 avril 2015.

CHIC & CHOC nous révèle des vêtements et accessoires de 1900 à aujourd’hui qui ont tous un point commun : les paillettes et les perles. Cette dernière est articulée autour de thèmes tels que l’élégance, l’intemporalité, l’abondance, la délicatesse, le savoir-faire ainsi que l’originalité. L’exposition surprend par sa grande variété de pièces historiques et contemporaines.

Des décennies de perle

Les pièces exposées s’échelonnent sur plusieurs décennies, montrant l’intemporalité des perles et des broderies. Cependant, même si les perles ne semblent jamais se démoder, ces ornementations, créées sur les vêtements, alourdissent ceux-ci et peuvent altérer les fibres et les coutures lorsqu’ils sont portés à maintes reprises. Ainsi, il devient difficile pour les fibres des textiles de résister à l’épreuve du temps. Dans l’exposition, trois robes sont donc présentées sur des socles surmontés d’une boîte en verre car les fibres étaient trop abîmées pour être exposées sur les mannequins.

photo2

Robes altérées par le temps
Crédit : Pierre Babin

Designers de renom

L’exposition nous révèle plusieurs pièces de designers québécoises contemporaines. On pense notamment à Lilly Simon, Clairette Trudel, Ariane Carle et Claudette Floyd, pour ne nommer que celles-là.

photo3Vue d’exposition
Crédit : Pierre Babin

De plus, une pièce de la styliste Annie Horth, qui fût portée par Céline Dion lors d’une de ses tournées, y est exposée. On peut y admirer la finesse du travail et l’abondance des perles. Le patron ayant servi à broder ainsi qu’une esquisse de la designer accompagnent le morceau, nous montrant le long processus et les différentes étapes nécessaires avant l’obtention de ce produit d’une grande qualité d’exécution.

photo4

Détail de la broderie du pantalon dessiné par Annie Horth
Crédit : Pierre Babin

Décentralisation de la production

Si la broderie et les perles ont connu leur apogée durant les années folles, il n’en reste pas moins que ces techniques sont en sérieux déclin au Québec. Tranquillement, cette technique manuelle a été remplacée par les machines industrielles en délaissant souvent les matières riches et naturelles pour des imitations à meilleur marché.

Une vidéo mettant en vedette l’atelier de broderie de Monique Shaw et Paul Lizotte nous informe un peu plus sur les impacts de la décentralisation de l’industrie des perles et de la broderie. En effet, les artisans se font de plus en plus rares au Québec et arrivent mal à rivaliser avec les industries internationales qui peuvent créer le même produit pour un prix moindre. Par contre, même si on constate que la production peut se faire à faible coût à l’étranger, on remarque que le prix des vêtements perlés a presque doublé et ce, même avec la mondialisation et la diminution de la qualité d’exécution.

photo5

Détail d’un des vêtements exposés
Crédit : Pierre Babin

Finalement, l’exposition vaut amplement le détour. Le MCTQ a bien su prendre possession de l’espace et la scénographie de CHIC & CHOC est impeccable. Les pièces montrées sont d’une grande qualité d’exécution et regorgent de fins détails de broderie dont on ne peut se lasser d’admirer.

CHIC & CHOC
Jusqu’au 18 avril 2015
Musée du costume et du textile du Québec
363 rue de la Commune Est
Mardi – dimanche : 10h à 17h

Publicités