Rituel textile : Ulla von Brandenburg à la Fonderie Darling

Par Soad Carrier

Couleur, textile, escalier, rituel et mouvement : voici les thèmes récurrents qui ponctuent la pratique de l’artiste allemande Ulla von Brandenburg et que l’on retrouve dans le cadre de l’exposition It has a Golden Orange Sun and an Elderly Blue Moon, présentée dans la grande salle de la Fonderie Darling.

Pour cette première exposition solo au Canada, l’artiste propose une installation conçue spécifiquement pour l’espace de la Fonderie Darling ainsi qu’une œuvre vidéo. La salle principale est ainsi occupée d’une structure de grande échelle en deux sections, évoquant des estrades ou des espaces scéniques que le visiteur est encouragé à investir. C’est en gravissant les marches ou en contournant l’installation que l’on peut physiquement expérimenter la façon dont la structure redéfinit l’espace, que ce soit grâce à une ascension dans celle-ci ou encore en marchant dans le mince corridor que crée la division de cette pièce architecturale.

Photographe

Ulla von Branderburg, It has a Golden Orange Sun and an Elderly Blue Moon, Vue de l’exposition, 2016
© Maxime Boisvert

L’escalier, élément récurrent dans le travail de l’artiste, est ici utilisé selon l’une de ses fonctions premières, c’est-à-dire permettre la transition entre deux lieux différents. L’élévation dans l’espace que permettent les marches devient donc un rite de passage qui prépare le visiteur à cette transition : « [l]’escalier agit comme un élément architectural de représentation du pouvoir, représentation de la réalisation spirituelle et comme connexion simple entre ce qui est inférieur et supérieur [i]». La salle d’exposition et l’œuvre d’art ainsi liées agissent telle une mise en abyme en reflétant le corps du visiteur dans la performance, qui se retrouve à l’écran, et où la notion de rite est également soulignée.

Photographe

Ulla von Branderburg, It has a Golden Orange Sun and an Elderly Blue Moon, Vue de l’exposition, 2016
© Maxime Boisvert

En effet, ponctué de bruits de percussion solennels et quelque peu irréguliers, les performeurs du vidéo, habillés de vêtements de couleur pastel, gravissent lentement une structure en escalier qui reflète celle trouvée dans l’espace de la Fonderie Darling. Débutant sur un défilement de textiles qui, tel le rideau au théâtre, semble annoncer le début de la scène, l’espace de ce lieu paradisiaque d’un blanc immaculé est rythmé de touches de couleurs saturées provenant des textiles manipulés par les danseurs. Couleur et tissu sont deux thèmes intimement liés et influencent de façon concrète les choix artistiques de l’artiste. Présentant habituellement des installations textiles colorées dans l’espace même du lieu d’exposition et des vidéos en noir et blanc, Ulla von Brandenburg a ici choisi de l’intégrer dans l’œuvre, justifiant l’utilisation de la vidéo couleur.

Image 3

Ulla von Brandenburg, It Has a Golden Sun and an Elderly Grey Moon
© Ulla von Brandenburg

Oscillant entre le grotesque et le cérémonieux, les mouvements des performeurs sont dirigés en de petites histoires qui s’entrecroisent, se mélangent et dont l’énergie semble émaner des textiles transportés. L’artiste, pour qui cela représente une première collaboration avec des danseurs, réussit à soulever la curiosité du visiteur en utilisant le corps comme façon d’exprimer des émotions, des pensées, des histoires. Celui-ci surprend dans ses mouvements et fascine. Les gestes, lents et assurés, cultivent l’imagination dans toute sa sensibilité et marquent de façon singulière les montées et les descentes des personnages. À un certain point, une femme se trouve transportée vers le haut de la structure avec l’aide de ses confrères : impassible, elle s’en remet totalement aux mouvements du groupe qui la supporte et l’élève, soulignant le poids de notre enveloppe charnelle.

De beaux parallèles entre une certaine naïveté et l’ascension spirituelle sont d’ailleurs mis en place dans cette vidéo. Un personnage souffle dans une conque, un coquillage considéré comme l’un des instruments de musique les plus anciens et souvent utilisé lors de rites : « [il] importe peu de savoir à quel rite le film se réfère exactement. Il nous rappelle à la mémoire de rituels anciens et de celle de corps traversés par une certaine qualité de gestes, par des façons spécifiques d’occuper collectivement et individuellement l’espace [ii]». It has a Golden Sun and an Elderly Grey Moon est une pièce ou nul mot n’est dit, mais où beaucoup est exprimé.

It has a Golden Orange Sun and an Elderly Blue Moon – Ulla von Brandenburg
Jusqu’au 21 août
Fonderie Darling
745, rue Ottawa
Métro Square-Victoria OACI
Mercredi : 12 h à 19 h, jeudi : 12 h à 22 h, vendredi — dimanche : 12 h à 19 h

Une seconde exposition de l’artiste est également présentée en parallèle à The Power Plant (Toronto), sous le titre It has a Golden Red Sun and an Elderly Green Moon.

En en-tête : Ulla von Brandenburg, It has a Golden Sun and an Elderly Grey Moon
© Ulla von Brandenburg


[i]Traduction libre. Stephens, Andrew, “Artist Ulla von Brandenburg lifts the curtain as viewers get in on act”, The Sydney Morning Herald, 20 mai 2016. En ligne.
< http://www.smh.com.au/entertainment/artist-ulla-von-brandenburg-lifts-the-curtain-as-viewers-get-in-on-act-20160516-gouc9k.html>. Consulté le 3 juillet 2016.
[i1]Fonderie Darling, Ulla von Brandenburg / It Has A Golden Orange Sun And An Elderly Blue Moon. En ligne. <http://fonderiedarling.org/Ulla-Von-Brandenburg.html>. Consulté le 25 juin 2016.

Publicités