Éditorial n°17

En art, tout est question de perception. Certes, la formule est clichée, mais elle n’est pas fausse pour autant. L’étude de l’histoire de l’art nous apprend à reconnaître les pratiques, les médiums, les styles et les courants artistiques; elle nous apprend aussi à problématiser, argumenter, analyser et comparer les moindres soubresauts de l’art. Malgré ce désir de donner à la discipline un côté plus scientifique par l’élaboration systématique de théories et de stratégies d’analyse, il n’en reste pas moins que l’étude de l’art dépend avant tout de la manière dont l’œuvre est perçue individuellement.

Dans ce numéro, vous trouverez quelques commentaires d’exposition dans lesquels les auteurs adoptent une position plutôt personnelle, tout en restant critiques. Lire la suite

In Visu: Cynthia Pinel

Julie Riendeau

L’industrie du textile engendre un gaspillage important par la mise aux déchets de milliers de mètres de tissus et génère, par les processus de teinture de ces derniers, d’importantes quantités de pollution chimique qui se retrouve dans les rivières. C’est à cette réalité troublante, problématique pour l’artiste, que celle-ci s’attaque par le matériau dominant dans son œuvre : le tissu, dont elle recycle les retailles trouvées sur son passage dans les ateliers de couture où elle travailla. Lire la suite

La militance féministe chez Ana Mendieta par la réappropriation de déesses

Sara Savignac Rousseau

Le militantisme féministe s’ancre dans la discipline artistique dès les années 1970. La volonté de s’imposer et de s’affirmer dans le monde des arts androcentrique animait alors l’insurrection féministe et celle-ci se dégage des productions artistiques s’alliant avec ce mouvement. De la même façon, la résolution des femmes à se manifester à l’intérieur du politique ainsi que de diverses disciplines telles que la sociologie et l’anthropologie, se révèle à la même époque. Lire la suite

L’essence de l’être: David M. C. Miller

Rebecca Hamilton

Du 12 février au 13 mars dernier a été présentée à la Galerie B-312 l’exposition Singles + Groups de l’artiste David M.C. Miller. Originaire du Québec, il enseigne présentement à l’Université de Lethbridge en Alberta. Reconnu à travers le monde, il avait déjà exposé à la Galerie B-312 en 2003 en collaboration avec l’artiste Andrew Forster. Miller, aussi commissaire et écrivain, a une pratique artistique centrée sur la photographie, la sculpture et l’installation. Lire la suite

L’impossibilité du réel

Mirna Boyadjian

« L’image est quelque chose d’indivisible et d’insaisissable, qui dépend autant de notre conscience que du monde réel qu’elle tend à incarner. Si le monde est énigmatique, l’image le sera aussi. » Andrei Tarkovski, Le temps scellé

Aujourd’hui, la place de la photographie dans le monde de l’art contemporain semble irrévocable; les images se retrouvent dans tous les lieux de diffusion artistique et les artistes reconnaissent en ce médium son potentiel expressif. En revanche, l’identité flottanteou protéiforme de celle-ci, tantôt œuvre d’art, tantôt document, participe au débat toujours actuel du statut de l’image photographique1. Lire la suite

L’espace public comme lieu de rencontre: Syn et Thomas Hirschhorn

Guillaume B. Turenne

L’espace public des villes offre une multitude de possibilités d’échanges sociaux. À travers ce réseau d’individus complexe, il se met en place de nouveaux moyens de concevoir les rapports entre les personnes. L’art actuel s’attaque à cet immense terrain de jeu où gravitent les populations en tentant d’influencer, voire de modifier, le comportement social par des approches mêlant l’art, l’urbanisme et l’activisme. Lire la suite

Le Bureau d’art public de la Ville de Montréal

Élysa Lachapelle

Le paysage montréalais est parsemé d’œuvres d’art public que la plupart d’entre nous ne remarquent probablement plus, tant elles sont intégrées à notre environnement. Qu’il s’agisse de monuments commémoratifs, de sculptures monumentales, de murales ou d’éléments d’aménagements paysagers, ces œuvres d’art enrichissent considérablement notre paysage urbain. Lire la suite