Un avenir pour l’art actuel?

David Beauchamp

« L’art est une prétention chauffée à la timidité du bassin urinaire »1, c’est là une citation de Ben Vautier, artiste polémique français placardé sur nos fournitures scolaires, concernant l’une de ses œuvres de 1962 intitulée Urine. Il s’agissait tout simplement d’un verre contenant quelques centilitres de sa propre urine. Un autre exemple significatif aurait pu être son œuvre de 1964 appelée Hurler où il crie à tue-tête ou bien celle de 1971 lorsqu’il fait couler la morve de son nez dans Nez qui coule. Lire la suite

Publicités

Femmes artistes. La conquête d’un espace. 1900-1965, une exposition ambitieuse.

Sara Savignac-Rousseau

Faisant suite à l’exposition Femmes artistes. La conquête d’un espace. 1900-1965, le Musée national des beaux-arts du Québec présentait du 17 juin au 10 octobre dernier Femmes artistes. L’éclatement des frontières, 1965-2000. Cet ambitieux projet mis sur pied par Esther Trépanier, nouvellement à la direction du musée, avait pour objectif de mettre de l’avant l’apport des femmes à l’intérieur des mouvements artistiques au Québec. Lire la suite

Eaux Trouble$, reflet d’une tourmente grandissante

Stéphanie Sherrer

 

Dans le cadre de l’édition 2010 du festival Black & Blue, la Galerie MX présentait, du 29 septembre au 17 octobre, l’exposition Eaux Trouble$ de l’artiste montréalais Zilon. Ce dernier, né en 1954, a une pratique artistique pluridisciplinaire exposée depuis 1983. Ses graffitis et personnages androgynes sont, par contre, omniprésents dans les rues, les bars et autres endroits publics de grandes villes, particulièrement sa ville natale1. Lire la suite

RocoCorno

Patrick Maltais

Johanne Corno, cette peintre originaire de Saguenay qui a conquis le monde avec sa peinture, a fait ses débuts sur la scène montréalaise avant de tout quitter pour New York. Elle est devenue la peintre qu’on connaît maintenant, avec toute sa notoriété et sa réputation mondiale. Le talent de Corno est indéniable, toutefois sa peinture et son succès soulèvent de nombreuses questions : l’utilise-t-elle à bon escient? Sa peinture a-t-elle un certain poids rhétorique ? Lire la suite

Les télécommunications et la tendance à la parodie dans l’art actuel

Patricia Rivas

Pourquoi la parodie est-elle si présente dans l’art actuel? Dans le chapitre d’introduction du livre A Theory of Parodyi, la théoricienne canadienne Linda Hutcheon constate l’augmentation du recours à ce procédé humoristique dans l’art du 20e siècle, hausse qu’elle associe aux idéaux modernesii. L’objectif principal de l’auteure est d’y examiner la nature et les fonctions de cette forme esthétique dans les expressions artistiques récentesiii. Par conséquent, les hypothèses sur les spécificités de la modernité causant l’omniprésence actuelle de la parodie y sont peu développées et méritent d’être approfondies. Lire la suite

Franklin Carmichael et le Groupe des Sept

Lisabelle Pétrolo-Dargis

L’œuvre dont il sera question dans cet essai se trouve au Musée des beaux-arts de Montréal et fait partie de la collection permanente. La toile peinte par l’artiste aquarelliste Franklin Carmichael en 1927 Rive-Nord, Lac Supérieur1 est présentée dans la section de l’art canadien, plus spécifiquement à l’endroit où sont regroupées les œuvres des artistes du Groupe des Sept, auquel Carmichael appartenait. Au sein de ce mouvement qui émerge dès le premier quart du XXe siècle, on constate que la peinture ne répond pas seulement à une question d’esthétique, elle devient le médium avec lequel l’artiste puisera son expression. Lire la suite

In_Visu : Janie J. Fort

Par Julie Riendeau

Suite narrative, voire cinématographique, l’œuvre photographique de Janie J. Fort évoque un au-delà passéiste, un univers atmosphérique et irréel, et pourtant il s’agit bien d’un cliché capté par l’appareil mécanique. En page couverture, vous observez l’une de ses créations. Dominée par un inquiétant sfumato, présentant un contenu figuratif incongru, la photographie montre une femme assise sur une chaise posée sur une flaque d’eau au milieu d’un décor automnal austère; le sol est rocheux, les arbres dépouillés et la protagoniste, nous faisant face, semble regarder le spectateur mais il ne saisit pas son regard brouillé par la facture vaporeuse de la photographie. Lire la suite