Les équivalences de Raymonde April

Gentiane La France

Trois espaces, quatre expositions en concomitance, une collaboration avec Eduardo Ralickas et toujours autant de poésie visuelle, voilà ce qu’a proposé Raymonde April en présentant Équivalences 1-4 du 9 janvier au 13 mars 2010. D’une part au Belgo, la galerie Donald Browne et Les Territoires, se faisant face, présentaient respectivement Équivalences 1 et Équivalences 2, et d’autre part chez Occurrence prenaient place Équivalences 3-4, la dernière étant une vidéo. Lire la suite

Publicités

Subjectivité et contrat de lecture en histoire de l’art

Érick Doucet

Si les textes à l’étude en histoire de l’art nous confrontent rapidement à la subjectivité comme instrument narratif, cette confrontation met de l’avant le contrat de lecture entre le lecteur et l’auteur. À l’aide de quelques exemples de textes fondateurs, nous examinerons de plus près ce contrat de lecture, tout en jaugeant le poids de la subjectivité à l’intérieur même de l’écriture de cette discipline historique, et ce, afin d’ouvrir la voie pour une étude de textes écrits plus récemmenti Lire la suite

La Naissance de Vénus de Sandro Botticelli: la représentation d’un mythe

Élysa Lachapelle

La Naissance de Vénus, peinte vers 1485 par l’artiste florentin Sandro Botticelli, est une interprétation du mythe entourant le personnage d’Aphrodite, dans la mythologie grecque, devenue Vénus chez les Romains. Le présent essai se penche sur l’interprétation qu’a faite le peintre du mythe, à savoir s’il représente le personnage de Vénus comme étant positif, la déesse de la sexualité matrimoniale à des fins de procréation, ou de façon négative, comme la déesse du plaisir sexuel débridéi. Lire la suite

Valeur économique VS valeur esthétique

Claudie Saulnier

Dans son texte intitulé Le marché de l’art au 21e siècle, publié en 2009, Raymonde Moulin récupère une question qu’elle a personnellement posée il y a un peu de plus de quarante ans :

Quelle relation existe-t-il aujourd’hui entre valeur économique et valeur esthétique dans une société accordant la primauté aux valeurs économiques à un degré tel qu’on peut se demander s’il est possible que l’art soit appréhendé par ceux qui l’achètent et […] par ceux qui le regardent indépendamment de sa signification monétaire?1 Lire la suite

Suprématisme: temps de ruptures

Aurélie Parent

Disciplines pratiquées dans un présent spécifique, néanmoins en perpétuel questionnement d’un passé rendu caduc par le passage du temps, l’histoire et par extension l’histoire de l’art sont des disciplines paradoxales. Les évènements du passé ressurgissent dans le présent, réactualisés, donc réinterprétés en fonction des préoccupations contemporaines. Dans le discours actuel sur l’art, il est manifeste que l’histoire de l’art formaliste, surtout axée sur la visibilité matérielle des œuvres et leur périodisation, se trouve de plus en plus désertée. Lire la suite

Les traces de Bethsabée

Alexia Pinto-Ferretti

L’artiste franco-algérien Niane Naïane présentait du 1er au 25 septembre 2010 à la Galerie Luz à Montréal une exposition solo de photographies plasticiennes nommée Bethsabe Memories. Cette exposition qui s’est arrêtée depuis 2009 à Paris, Bruxelles et Barcelone était constituée de onze photographies montrant une femme à l’aspect flou et insaisissable. Naïane, dont la pratique artistique plasticienne est assez nouvelle, propose spécifiquement dans ce travail de multiples réflexions sur Bethsabée, un personnage biblique de l’Ancien Testament. Lire la suite

Éditorial n°18

C’est grâce à une équipe renouvelée et plus dynamique que jamais que se révèle à vous cette 18e parution d’Ex_situ. Le présent numéro marque aussi le début d’une collaboration prometteuse avec l’équipe du studio a&a, ayant passé en revu le design graphique d’Ex_situ, à présent plus épuré et actuel.

Nous avons enregistré cette session un niveau de participation record à la soumission de textes pour la revue et la sélection n’a pas été facile. J’aimerais ainsi prendre quelques lignes pour remercier tous les auteurs qui nous ont soumis leur texte et qui nous ont fait confiance tout au long du processus de correction. C’est grâce à leur dévouement (bénévole il faut bien le préciser) que nous sommes en mesure de vous présenter ce numéro riche en perspectives sur l’histoire de l’art. Lire la suite