Équipe

GALADRIEL AVON | COORDONNATRICE, RESPONSABLE DE L’ÉDITION PAPIER ET RÉDACTRICE WEB

Étudiante au baccalauréat en sciences politiques et philosophie à l’Université de Montréal de même qu’à la mineure en histoire de l’art à l’UQÀM, Galadriel a également, auparavant, complété son parcours collégial en arts visuels et médiatiques. À la croisée de la théorie et de la pratique, ses intérêts gravitent autour de thèmes tels que la mémoire, la temporalité, la matérialité et l’historicité. Par ces prismes, elle développe un regard particulier sur les rapports qui se tissent entre passé et présent. Interpellée par les occurrences d’artisanat dans l’art contemporain, elle s’intéresse également aux démarches de prélèvement et de revalorisation d’objets de la vie quotidienne, qui redéfinissent nos relations à la matière et à ses cycles de production et de consommation. En somme, elle questionne le potentiel des pratiques artistiques actuelles à être ou devenir des vecteurs de mobilisations et de soulèvements sociaux, populaires et politiques.

CHARLINE GIROUD | WEBMESTRE, GESTIONNAIRE DES MÉDIAS SOCIAUX ET RÉDACTRICE WEB

Étudiante en histoire de l’art à l’UQÀM, Charline a auparavant complété un baccalauréat en sciences de la gestion ainsi qu’une maîtrise en communication, marketing et vente en France. Durant ses premières années d’expérience professionnelle, elle s’inscrit aux cours du soir de l’École du Louvre à Paris et décide alors de se spécialiser dans le domaine des arts. Ses intérêts se portent principalement sur les enjeux économiques et sociaux qui entourent l’art actuel et ses acteurs. Charline s’implique également dans différentes organisations artistiques montréalaises. Elle effectue ainsi un stage à la galerie CIRCA en tant que co-commissaire d’expositions et occupe le poste d’adjointe aux communications au sein du syndicat Théâtres Unis Enfance Jeunesse qui soutient le théâtre jeune public québécois.

VALÉRIE D’AUTEUIL | RÉDACTRICE WEB

Doctorante en littérature de langue française à l’Université McGill, Valérie est également titulaire d’un baccalauréat en littératures de langue française de l’Université de Montréal et d’une maîtrise en littérature francophone et résonances médiatiques de l’Université Concordia. Ses recherches portent sur l’ekphrasis et l’esthétique de la vision dans l’œuvre poétique, la correspondance et les textes journalistiques de Georges Rodenbach. Elle est une grande amoureuse d’opéra et de crime-réalité.

M-M JOHANNE JOSEPH | RÉDACTRICE WEB

Titulaire d’une maîtrise en histoire de l’art de l’Université de Montréal, Johanne Joseph concentre actuellement ses recherches sur les théories postcoloniales et décoloniales. Son axe de recherche évolue autour des créations artistiques des Afro-descendants et Afro-descendantes de la diaspora noire en Amérique. Par cette voie, elle analyse ainsi les stratégies que prennent les artistes pour représenter leur histoire, leur identité et la résurgence de leur passé; permettant à leurs démarches de création de devenir le socle de leur empowerment.

BÉATRICE LAROCHELLE | RÉDACTRICE WEB

Béatrice Larochelle est candidate à la maîtrise en muséologie à l’UQÀM et à l’Université de Montréal. Elle est titulaire d’un certificat en muséologie et diffusion de l’art de l’UQÀM et d’un baccalauréat en histoire de l’art de l’Université Laval. Ses recherches portent sur la mise en exposition de l’art contemporain éphémère dans le milieu muséal, ainsi que sur l’histoire des expositions. De manière plus générale, elle s’intéresse aux pratiques artistiques traitant des changements climatiques, du beau, du sensible et du poétique, tout en ayant un regard marqué par les enjeux féministes. Béatrice s’est impliquée dans l’organisation de diverses expositions d’art actuel telles que Jeux de pouvoir : montrer, imposer, manœuvrer (2019) et ce qui du monde se prélève permet à l’œil de s’ouvrir (2020). Elle possède une vaste expérience en médiation muséale et a réalisé un stage avec la revue ESPACE art actuel en 2020.

GABRIELLE SARTHOU | RÉDACTRICE WEB

Détentrice d’un baccalauréat en histoire de l’art, Gabrielle Sarthou est présentement candidate à la maîtrise en histoire de l’art à UQÀM. Travailleuse culturelle, commissaire et critique d’art; elle aime faire le pont entre l’art et les mots. Elle s’intéresse au pouvoir de l’art sur le plan intime et collectif et plus particulièrement à l’entrelacement de l’art et de la vie. Ses recherches, axées sur un corpus d’œuvres et de démarches décoloniales, politiques et féministes, portent sur l’historiographie et la théorie des couleurs. Elle travaille présentement comme auxiliaire de recherche et d’enseignement et est co-directrice générale et artistique du Festival ETC.

STÉPHANIE BÉDARD | RÉDACTRICE WEB

Bachelière en histoire de l’art à l’UQÀM, Stéphanie a poursuivi ses études au D.E.S.S en Récits et Médias autochtones à l’Université de Montréal. Elle y est présentement candidate à la maîtrise en Littérature comparée. Ses recherches portent entre autres sur la toponymie autochtone, son historicité et l’entrelacement avec la culture orale. En rapport avec cette discipline linguistique, elle étudie l’art public autochtone et les rapports possibles avec son lieu d’exposition, sa parcelle de territoire in situ. L’art offre des espaces de résistance concrets et symboliques à la violence coloniale. Elle pense qu’il faut encourager sa présence autant dans le paysage urbain que dans l’imaginaire collectif.

CLARA DÉRY | CORRECTRICE ET TRÉSORIÈRE

Clara Déry est candidate à la maîtrise en science politique à l’UQÀM. Elle concentre ses recherches sur la trajectoire culturelle du street art, qui lui permet d’explorer l’effet des médiations institutionnelles sur le caractère politique de la pratique. Elle est actuellement assistante de recherche au centre Artenso, spécialisé en art et engagement social.

LOUIS PROVOST | CORRECTEUR

Louis Provost, diplômé d’un baccalauréat en littérature française à l’Université de Montréal, est actuellement candidat à la maîtrise en littérature française à l’UQÀM. Il étudie principalement les rapports narratifs et immersifs qui unissent le jeu de rôle et la littérature de fiction, lui permettant d’analyser la manière dont ces deux éléments se croisent et entrent en négociation. Il s’intéresse particulièrement au domaine paralittéraire et à la culture de masse. Il est impliqué comme tuteur et membre du conseil administratif de Jeunes d’Aujourd’hui; un organisme à but non lucratif qui fait la promotion de l’art oratoire et de la poésie chez les adolescents. Depuis 2020, il est également enseignant de français auprès des élèves de 5e secondaire du volet PEI de l’École secondaire De Mortagne, à Boucherville.

CLAUDINE BERGERON | CORRECTRICE

Claudine est fascinée par le mot juste ou juste par les mots. Elle étudie au baccalauréat en linguistique à l’UQÀM. Elle s’intéresse notamment à la production langagière dans son contexte social et à l’organisation syntaxique qui sous-tend chaque langue. Constamment étonnée par le pouvoir démesuré du langage, elle s’est fixé comme objectif de le démystifier un peu plus chaque jour. Elle cherche non pas à corriger des textes, mais plutôt à polir des idées.