Numéro à venir | Appel de textes

Appel de textes – No 26 / « Montréal »

Date limite pour soumettre un texte : 5 janvier 2017

Daniel Buren disait : « Je demande que l’on fasse bien attention au contexte. À tous les contextes. À ce qu’ils permettent, ce qu’ils refusent, ce qu’ils cachent, ce qu’ils mettent en valeur.[i]» À l’aube de son 375e anniversaire, nous vous proposons de réfléchir au contexte que constitue la ville de Montréal.

En 1935, Walter Benjamin explorait déjà, dans Paris, capitale du XIXe siècle, la relation entre l’évolution et les transformations de la ville, l’architecture et les pratiques artistiques. Plus récemment, les pratiques de dérive de l’Internationale situationniste de Guy Debord ont voulu transformer la vie quotidienne à partir de la construction d’un milieu urbain passionnant et ludique. Et force est d’admettre qu’aujourd’hui plus que jamais, la ville, support ou sujet, teinte les pratiques et les réflexions artistiques.

La ville. Son tissu urbain, son rythme, ses quartiers, son architecture, ses sous-cultures, ses institutions, ses citoyens, son histoire, ses tensions politiques et son quotidien sont autant de facteurs qui nourrissent la vie artistique locale, qui donnent naissance à des pratiques, des paroles et des démarches uniques.

Montréal constitue un terreau fertile pour cette discussion, qu’Ex_situ vous propose d’aborder à partir des axes suivants :

  • À la fois cosmopolite et interculturelle, Montréal façonne et est façonnée par les gens qui y habitent. Mobilisations, luttes et mouvements traversent le quotidien du tissu urbain. Qui est Montréal ? Comment ces revendications identitaires influencent-elles les pratiques artistiques qui s’y développent ?

  • L’espace public montréalais permet la transformation de la ville en oeuvre, entre autres par ce que Paul Ardenne nomme l’art contextuel : pratiques en lien direct avec le monde concret comme la performance, l’art d’intervention, l’art engagé, le landscaping. Quand la ville est support de l’oeuvre, comment ces pratiques s’intègrent-elles ici, aujourd’hui ? Quelles en sont les enjeux ? Parallèlement, comment ces pratiques cohabitent-elles avec les institutions établies ?

  • Comment la scène artistique montréalaise dialogue-t-elle sur les scènes internationales en création contemporaine ?

  • Finalement, quand la ville devient muse, quelle forme Montréal prend-elle lorsqu’elle devient sujet de l’oeuvre, comment est-elle représentée ?

Les articles soumis peuvent prendre la forme d’essai, de recension théorique, de comptes-rendus d’expositions ou de portraits d’artistes montréalais.es. Les textes, d’au plus 6 500 caractères, devront être envoyés à l’adresse edition.revueexsitu@gmail.com et satisfaire à la politique éditoriale présentée à l’adresse suivante : https://revueexsitu.com/politique-editoriale/.

Vous pouvez soumettre un texte dans l’une des catégories suivantes :
FOCUS | Dossier thématique : Montréal
PERSPECTIVES | Dossier sur les travailleurs culturels (portraits et entrevues)
PANORAMA | Section libre, contenant tout autre texte relié au domaine artistique


[i]Daniel Buren, À force de descendre dans la rue, l’art peut-il enfin y monter?, Paris, Sens & Tonka, 1998,p. 86; cité dans Paul Ardenne, L’art contextuel. Création artistique en milieu urbain, en situation d’intervention, de participation, Paris, Flammarion, 2002, p. 16.